J'ai dégoté un vieux clavier pourri qui ne fait pas les « d » à moins d'user de violence. Ce que je fais sans soucis ni honte. Ni protestation.

Plus que 3 jours avant que mon salaire ne tombe, en espérant que ce soit sur mon ancien compte, je vais allumer un cierge dans ce but. Ou pas.

Si ce n'est pas le cas, je ne sais vraiment pas comment je vais faire, ne serait-ce que pour manger.

Il va falloir prévoir pour le mois prochain. J'ai beau retourner la chose sous toutes ses coutures, je ne vois pas d'issue positive possible. Quand y a pas, y a pas. C'est tout.

J'avais prévenu Pp depuis plusieurs jours que je ne lui ouvrirais plus ma porte à partir d'hier soir, façon plus prévenante de le mettre à la porte. Ca ne l'a pas empêché de sonner une première fois vers 22h00 puis vers 01h00, je n'ai pas ouvert. Il m'a menacé, ce que je n'ai absolument pas apprécié. D’où les conséquences : éjection direction ailleurs, je ne m'en préoccupe plus. C'est peut-être cruel, mais ils n'en ont rien à foutre, on donne le doigt ils prennent le bras. A de trop rares exceptions près.

Je passe en jugement le 20/09, ça s'approche et je me sens de plus en plus démuni... Bref.

J'ai fini par ouvrir à Pp à 04h00, il avait des affaires à récupérer et toutes mes lumières étaient allumées. Il m'a encore menacé, je suis resté très calme et lui ai dis que me menacer chez moi n'était pas correct, ce qu'il a admis et s'est calmé lui aussi du coup. Mais il va devoir partir de chez moi si l'alcool le rend agressif et ingérable. Ce qui est le cas, comme souvent à partir d'un certain âge d'alcoolisation.

Je l'ai dit et fait pour d'autres, mais ils se sont passé le mot (il y a un gogo qui héberge pour rien...), j'en ai désamorcé 2 comme ça, et c'est comme une maladie vénérienne, qui revient quoi qu'on fasse. C'est toujours les mêmes d'ailleurs, j'ai pu virer Jf et Nova, reste Pp, c'est en cours, il faut que je vire ses affaires qui sont prétexte à revenir.

Je suis bien content d'en être sorti, de cette sacré bouteille, même si ce n'est jamais gagné, en tout cas j'ai morflé avant d'y arriver, et ça a pris du temps. Je sais que certains ont dit que je n'y arriverais jamais, mais mon obstination a fini par triompher, tant mieux. C'est avec un certain plaisir que j'envoie un mel annuel (notamment à ma fratrie) pour dire que ça fait 1 an de plus. On prend son plaisir comme on peut...

J'ai entendu le même genre de saloperie au sujet de Paco, qui s'en est à peu près sorti, avec encore plus de rechutes que moi, ce qui n'est pas peu dire. On ne réagit pas de la même manière, et moi j'avais l'alcool relativement soft, alors que Paco devenait violent, ce qui lui a valu bien des désagréments.

Je suis debout depuis 01h30 et j’ai pris ma metha vers 03h00, avec l’espoir (vain) de me recoucher et me rendormir un peu. Ce qui signifie que je serais en manque au milieu de la nuit prochaine et ne dormirais probablement pas des masses. En plus, j’ai fait un café façon taulard (on met le café à infuser directement ans la casserole, moi j’ai mis un filtre, c’était mon second essai, raté) que j’ai par mégarde dosé très fort, ce qui n’arrangera rien. Enfin, d‘ici ce soir l’effet devrait passer.

Bon dimanche à vous !