Demain j'en serais à 2 semaines du traitement de l'hépatite C, ça va toujours bien, comme seul trouble j'ai eu un bon mal de crâne la 2° nuit, mais maintenant ça va.

J'ai remis un accès libre sur mon blog, ce qui devrait permettre à mes innombrables lecteurs de me lire. Et modeste avec ça. Heureusement que Fleurdatlas s'en est rendu compte et m'a signalé le problème. Je vous passe le bonjour, je suis heureux d'apprendre que ça va plutôt mieux (si j'ai bien compris).
J'ai bien mélangé mes posts, il y en avait plusieurs avec le même nom et le même contenu, j'ai fait comme j'ai pu, désolé s'il y a des doublons. Il y en avait plusieurs qui ont du passer à l'as. Rome ne s'effondrera pas pour autant.
J'ai récupéré un dongle qui fonctionne comme il veut (c'est à dire, pas souvent) et en cas de coup dur, je me rabats sur le modem de mon mobile. Qui fonctionne bien, lui.
Je vais avoir un salaire normal, ce qui va me permettre d'acheter un PC portable d'occasion et un matelas, le mien est vraiment du genre à vous ruiner le dos. J'ai trouvé un matela s à mémoire de forme à 150€ au lieu de 800€. Je suis assez content de moi de cet achat. Je sais, il m'en faut peu.
Il y a eu une réunion assistantes sociales, infirmière, mon père et moi. Il a tout fait pour charmer ces dames et il y est arrivé, malgré ses 86 printemps. Je connais l'engin, et quand je l'ai vu arriver en costard-cravate, j'ai vite compris. Ce n'est pas un Casanova, mais il aime présenter bien. Je ne l'ai vu en costard-cravate que dans les grandes occasions, jamais quand il vient me voir chez moi. Pas grave, ça ne me manque pas.
J'ai eu un appel d'un ancien de l'institut, il me sort au téléphone qu'il s'habille en femme et qu'il veut faire l'amour avec moi. Non mais ho ! J'aime trop les femmes pour céder à ce genre de pulsion. Faire une telle proposition à un hétéro de base comme moi, il est à coté de ses pompes. Il me propose de se voir, mais je me méfie maintenant. En ce qui me concerne, le zizi va dans la foufoune, et pas ailleurs. Pardon, le penis et le vagin, ça fait tout de suite mieux. Je n'ai rien contre les homos ou les trans c'est seulement que ce n'est pas ma tasse de thé. Point barre.
Si seulement j'attirais l'attention d'une femme à peu près de mon âge (à 5 ans près disons, je ne suis pas très regardant pour ça) au lieu de Jean et autre Valentina, mais le destin semble jouer contre moi. Son nom complet, c'est Jean Dyonis (pour Dyonisos, vous aviez compris). Ses parents devaient être en panne d'inspiration. Quand à Valentina, je n'ai plus de nouvelles d'elle depuis des années. Tant mieux. J'ai un don pour attirer des givrés complets.
Comme je ne rejette pas les gens sur des critères physiques ou psychologiques, ça me retombe dessus. Faut que je fasse gaffe. Tout ces gens ne sont pas amicaux, mais intéressés. Ils savent tous quand tombe mon salaire, et ils rappliquent comme des mouches sur une bouse. Je parle surtout des jeunes du coin qui s'imaginent que je suis riche. Et que je ne demande qu'à distribuer ma fortune. Certains, comme Nova, ne comprennent pas le sens du mot "non". J'ai beau lui répéter, il revient à la charge constamment.
Là je lui ai dit que je ne voulais pas le voir pendant 12 semaines, temps du traitement de l'hépatite C, car je ne veux pas être tenté par des medoc (voir le sens du mot "non" pour lui). Quand je suis chez moi je suis tranquille il n'y a aucune défonce et pas une goutte d'alcool (de toute façon, ça ne me gêne plus de voir des gens picoler à coté de moi sauf pour leur haleine, qui m'écoeure) mais j'ai quelques amis qui viennent chez moi, de vrais amis. Et des crapules, que je ne laisse plus entrer (j'ai un interphone, bien pratique). Passons.
Il y a aussi N, qui ne sort plus de chez elle, si je veux la voir, il faut que je me déplace. Elle s'est isolée, comme moi pendant un temps. Mais maintenant je dois aller au CSAPA tous les jours, ça occupe et ça me permet de rencontrer des gens "normaux".
De toute façon je n'ai pas le choix, si je ne veux pas être en manque je dois y aller tous les jours. Il n'y a que pour les weekends que j'ai 3 jours de metha d'un coup.
Je pense que lorsque je reverrais mon médecin, je lui demanderais de n'y aller que 3 fois par semaine. Je peux toujours tenter le coup. Ca serait moins contraignant. Reste à savoir si elle va accepter. Vu que lors de notre dernière rencontre, elle était persuadée que je ne venais qu'une fois par semaine, ça devrait le faire. Je pense qu'elle s'en fout en fait, contrairement aux infirmières. Ces dernières serait clairement contre, elles pensent que je ne vais pas bien. Je ne sais pas quoi faire pour les faire changer d'avis. Je ne sais même pas pourquoi elles pensent ça, les fringues ? Délit de sale gueule ? Symptôme de défonce aux cachets ? Pourtant, ça fait un moment que je n'en ai pas pris. Quand aux extras de metha, ça remonte à juin 2016. Je ne sais plus quoi faire pour me faire bien voir...
Je devrais peut-être m'intéresser à l'hypnose, histoire de les obliger à changer leur avis sur moi.
Bon courage à toutes et à tous