Le 16 j'ai rendez-vous avec toute l'équipe suite à la lettre que j'ai fait aux infirmières. J'en ai parlé dans un post que je n'ai pas publié, pour résumer j'ai écris un mel aux infirmières du CSAPA, qui m'ont demandé si elles pouvaient le faire lire aux autres personnes du CSAPA et de fil en aiguille, tout le monde s'est monopolisé pour se voir ensemble en réunion. Je devrais être flatté qu'on m'accorde tant d'importance, mais pour tout dire, ça me fout la trouille plus qu'autre chose. Je ne sais pas à quelle sauce je vais être mangé. A part répéter ce que j'ai écris dans le mel, je ne vois pas bien quoi rajouter. Ca risque d'être du réchauffé. Ca ne sert à rien de se mettre la rate au cour-bouillon. Je verrais bien ce qui en sortira à ce moment là.

Demain j'ai un RV avec une assistante sociale de l'administration, on fera le point.

J'ai rencontré un SDF Thierry très gentil, pas du tout agressif dans sa manière digne de faire la manche, je lui ai donné quelques pièces et une couverture quand il faisait vraiment froid. Il dort dans une tente dans les bois au-dessus de la ville. Il a demandé une couverture à la croix rouge, mais ils ne sont pas très réactifs. Il ne faut pas que je laisse les élans du cœur l'emporter avec lui, je ne dois pas l'inviter chez moi alors que je le connais à peine. J'ai de la place pour une personne chez moi, mais ça ne fera que m'attirer des ennuis. Je connais la musique. Ce n'est pas à moi de prendre en charge cet homme, aussi gentil et honnête soit-il.