Pour mon roman, je pense que je vais mettre en avant un homme d’un certain âge et gravement malade qui revient sur ses souvenirs. Ca n’a rien d’original, c’est du déjà vu, je vais y mettre toute la tendresse de cet homme pour ceux et celles qu’il a aimé et qui l’ont aimé (ou pas) en retour. Ca devrait donner un ton original et chaleureux.

Je vais puiser dans mes propres souvenirs et mon imagination, et faire du romancé pour tout ça. Ca me trotte dans la tête depuis quelques semaines/mois. J’avais d’autres idées, qui pourraient être intégrées au roman, et là encore j’essaierais d’être original. j’ai horreur de tomber sur du réchauffé. J’essaierais de ne pas tomber dans ce travers.

Et je n’ai trouvé certaines de mes idées nulle part, ce qui ne signifie pas qu’elles soient uniques, mais me donne une bonne chance de faire du nouveau. A bas le plagiat.

Il faut que je commence, que j’amorce la pompe, et le reste suivra. J’ai tout le temps du monde ou presque, donc je vais essayer de faire quelque chose de bien léché. Et user sans réserves de l’humour, sans donner dans le burlesque alors que cet homme est dans une situation difficile, mais il doit avoir la force de faire du second degré, c’est sa façon de lutter contre la maladie. Garder le sourire malgré la souffrance et l’inquiétude des proches. Enfin, c’est comme ça que je le vois pour l’instant, je verrais bien comment ça sort. Si ça se trouve, je le ferais parler via un blog, un diairy, je ne sais pas encore. Les possibilités sont innombrables. Ca peut aussi être une relation épistolaire.

Je pense que ce sera un genre de lettre d’amour sans réponses. C’est en m’y attaquant que je verrais si je fais fausse route ou si l’idée est bonne. Je devrais peut-être m’y prendre à plusieurs reprises, et changer d’idée. Ce n’est pas figé dans le marbre. Au contraire.

Enfin, voila pour les grandes lignes du projet. Vous me direz si ça vous inspire quelque chose…

J’ai aussi d’autres idées, celle d’un homme qui a le pouvoir d’agir sur la gravité, mais là on tombe dans la Sf et aussi, dernière idée qui peut être mélangée aux premières, mettant en scène des personnes pluripotentes ou totipotentes, c’est à dire qu’elles ont des cellules souches, guérissent de n’importe quelle blessure et sont immortelles. A voir. Si je mélange tout ça ça fera une drôle de mixture, mais bon, qui ne tente rien…

Hier j’ai eu un appel de Troll qui vous salue chaleureusement. Il n’a plus son mot de passe karmaos mais a de toute façon de grandes difficultés à utiliser son clavier du fait de sa maladie. Qui ne s’arrange pas. Il reste pudique là-dessus et je serais un gougnafier d’insister.

Sinon, depuis la semaine dernière, à part vendredi, je suis stable à 30mg. Je vais essayer de m’y tenir encore 2 ou 3 semaines, puis je descendrais à 20mg. Quand je le sentirais et que je serais motivé. Motivé, je le suis déjà, mais à vouloir aller trop vite je risque surtout la gamelle.

Je n’alimente plus « methafeeling » car ce que je pourrais y raconter est totalement redondant : « aujourd’hui j’ai pris tant ; hier j’avais pris tant » et ainsi de suite ad nauseam. Sans intérêt. J’en parle une fois de temps en temps dans ce blog ci.

Incroyable l’énergie que ça pompe, il n’y a pas un jour qui passe sans que j’y pense. Même si je ne le veux pas, j’y suis obligé vu que je passe au CSAPA tous les jours. C’est omniprésent.

Je vais passer Noël avec mon père et le nouvel an avec Paco. On se fera un petit repas amélioré sympa et on prendra plein de résolutions qu’on tiendra. Ou pas. Tant que la motivation est là il y a de l’espoir.

Paco est passé par la case « hôpital de jour » et mais son abstinence est chancelante. Par contre, il a décidé (à la moitié de son cursus) qu’il ne ferait pas informaticien mais autre chose. Pour moi c’est du gâchis mais bon, je ne suis pas à sa place. Il recommençait à devenir agressif et violent verbalement, l’alcool ne lui réussit pas du tout. A personne me direz-vous, simple question de degré. Il s’est mis en tête d’acheter une arme à feu, heureusement personne ne veut lui vendre, il serait capable dans un moment de délire de tirer sur quelqu’un. Juste comme ça.

Mon téléphone, qui est un bas de gamme, est vraiment nul pour la connexion internet. Ca mouline à fond, ça rame, et il faut faire avec et garder patience. Avec Karmaos ça va encore, mais pour faire du streaming ou du téléchargement il ne faut pas y compter.

Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé sur le blog, mais hadopi m’a grillé pour la seconde fois pour téléchargement de torrents. Je n’ai plus qu’à arrêter définitivement. Ce qui m’emmerde, car c’est là où il y avait le plus de  choix. La gendarmerie est entrée chez les administrateurs de « super-téléchargement », à clôturé le site et enfermé les deux principaux acteurs de ce site qui était le 11° site français en terme de popularité. Un peu moins de liberté autrement dit. De moins en moins.

Il y a de moins en moins de sites gratuits, chacun veut faire son beurre et c’est l’utilisateur lambda qui en fait les frais. Ça me met en colère.

A coté de ça, je reçois pléthore de pub pour faire du fric facilement, pour mettre à niveau votre PC soit disant vérolé et j’en passe. J’oublie les sites de rencontre comme si toutes les femmes ne rêvaient que de baise d’un soir, en faisant de la pub pour elles en dessous affriolant. Très naturel. Je ne connais pas une seule femme qui ai ces appétits, qui se balade chez elle en culottes de dentelle et soutient gorge gonflant. En peignoir ou robe de chambre, oui, mais autrement, non. Je ne dois pas connaître les bonnes. Enfin, façon de parler. Je crois qu’il y a davantage de robots et d’hommes que de femmes à se démener sur le clavier pour convaincre des naïfs comme moi.C’est une façon très agressive d’aborder la sexualité. Prédatrice.

J’héberge pour deux jours un mec que je connais depuis longtemps, mais de qui je n’ai jamais été spécialement proche. Il doit aller voir des appart demain, et si il trouve son bonheur il emménage direct. De toutes façons, je lui ai dis en insistant, pas plus de deux jours. Il a une cirrhose, et un cancer du foie, difficile avec lui de faire la part du vrai et du faux. Ce qui est certain, c’est qu’à chaque fois que je le vois il a une bière à la main. Il a le foie en F4 (l’état du foie est évalué de F0 à F5, F0 étant le plus sain et F5 le plus grave), moi je suis en F0, par je ne sais quel miracle et j’ai une charge virale assez faible. J’ai eu aussi une hépatite B dont j’ai guéris, je n’ai plus que les anticorps. Encore un coup du dieu des toxicos, ce petit sacripant. Il joue avec nous avec la carotte et le bâton, pour des motifs aussi obscurs que ses méthodes.

Bref, je ne vais pas m’en plaindre. Le seul truc un peu gênant, c’est que pour traiter une hépatite C il faut être au moins en F2, donc je suis exclus du club des prétendant aux soins de l’HVC. Je suis en trop bonne santé. C’est comme l’APL, je ne peux pas y prétendre car je suis trop riche. Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer. L’année prochaine je déclarerais moins pour les impôts, ça me fera peut-être changer de catégorie.

Enfin, je vous envoie chaleur, tendresse et amitié