Ce matin, après le CSAPA, j'ai eu un rendez vous avec un vétérinaire, qui m'a dit que Misti avait une tumeur à la gorge, inopérable. Le seul médicament qui peut alléger sa maladie est la cortisone, elle lui a fait une piqure pour une semaine, et m'a donné des cachets pour la suite. Je dois la revoir le 30/03.

C'est une très mauvaise nouvelle, je crois que sans cette chatte je serais mort, ou j'aurais continué à boire. Elle a joué un rôle très important dans mes efforts pour m'en sortir.

Je savais que c'était soit un kyste soit une tumeur, et craignais le pire. C'est le pire qui est arrivé. C'est un coup dur.

Sinon j'ai demandé à Pp et à Jf de partir de chez moi aujourd'hui, j'ai croisé Pp ce matin mais il s'est recouché (il est 12:30). Je vais rester calme. Tout le CSAPA, mes voisins, tout le monde veut qu'ils partent (à part eux-même bien sur). J'en ai parlé à tout les deux, sereinement si j'ose dire, pas énervé disons, Jf m'a demandé une nuit de délai hier, que je lui ai accordé. Je l'aiderais à transporter ses affaires aujourd'hui. Je suis en contact avec sa mère, qui est malade des bronches et est sous antibiotiques. Elle a failli aller aux urgences, un médecin est venu la voir à domicile, elle va un peu mieux. Son fils, Jf, à le don pour l'exaspérer. Entre ces deux là, c'est l'amour vache. Je ne m'en mêle pas, ça ne me regarde pas. Le simple fait que je la connaisse et la rencontre de temps en temps est déjà beaucoup, Jf pourrait le prendre mal et c'est moi qui serait fautif. J'y vais comme sur des œufs.

Pp a fini par partir en traînant sa dernière conquête, que j'appellerais Than, même si elle n'a rien du type asiatique.

Je l'ai vue pour la première fois hier soir. Je ne la connais pas et n'ai rien de particulier à dire à son sujet, sinon qu'avec Pp ils ont transformé la chambre en baisodrome, ce qui ne me dérange pas spécialement, mais n'y vois rien de positif non plus. Je leur ai dis qu'ils ne devaient plus compter sur moi pour passer des nuits chez moi.

J'ai réveillé JF à 15:30 (je suis revenu à la charge toutes les deux heures en fait), pour qu'il prépare ses affaires afin de se trouver un autre lieu pour dormir. Connaissant sa technique de resistance passive, j'ai fait en personne ses sacs, tout est prêt pour qu'il parte, je l'ai harcelé jusqu'à minuit, pour obtenir finalement une promesse de départ pour aujourd'hui. Ce n'est pas génial, mais je ne desespère pas le voir dégager ce jour. Je savais que ce serait difficile, je ne veux pas en arriver aux mains avec lui. Reste les flics, mais je préférerais éviter cette solution. C'est une option de dernier recours.