J'ai retrouvé un portable, un de ceux que je croyais volé, tant mieux.

Reste à retrouver une carte SIM, il y a bien celle que j'avais prêté à Pp, mais il doit récupérer ses contacts et ne sait pas comment faire. Je vais m'y coller, mais il lui faut cette carte, et je ne lui achèterais pas, même si ça ne coûte que des clopinettes. J'en ai marre de payer pour eux. Surtout pour des bières et des clopes. Si j'ai arrêté tout ça, il y a une raison. Plusieurs, même. La santé et le portefeuille en tête (+ tard : j'ai fait un coup de Trafalgar à Pp, j'ai court-circuité sa (ma, c'est moi qui payait, donc je n'ai pas trop de complexe par rapport à ça., d'autant que je lui ai dit à plusieurs reprises de sauvegarder ses contacts).

Mon père m'a appelé, assez mécontent, car je devais aller au TGI pour avoir des infos sur ma curatelle, et comme j'ai dormi toute la journée, pas d'infos. J'étais persuadé qu'on était Lundi j'étais en pleine confusion, on est Mardi. Encore cette satanée confusion .

Du coup, le CSAPA va m’orienter vers un hôpital pour fait des tests neuro-cognitifs, je vais devoir rester 20 jours enfermé pour qu'ils soient certains que je n'ai rien pris. Il va falloir que je trouve une solution pour mes chattes. Que des emmerdes.

En plus, je vais devoir passer par la case « 40 mg » alors que j'étais à 20 mg.Un pas en avant deux pas en arrière. Ça m'emmerde vraiment. Si j'avais été tout seul, il y a longtemps que j'aurais arrêté. Mais il faut des patients pour que les médecins existent. A défaut, on s'en crée. Et en addictologie,c'est éminemment subjectif.

20 jours d'hôpital, j'en frémis de bonheur. Ou un autre truc en « eur », horreur, terreur,malheur...

Rien que du bon.

Ce matin je vais passer à ma banque, je ne sais pas si on peut retirer de l'argent directement du livret A ou s'il faut passer par le compte chèque, ce qui me prendrait un jour de plus.

Sans intérêt.

Je pense souvent à vous, si vous allez bien, si vous déprimez,j'essaie de m'imaginer ce que vous traversez...

Ca dépend de ce que vous livrez de vous, pour imaginer tout ça . Pour certain(e), c'est le noir complet, il y a des bloggueurs qui postent au compte goutte, d’autres qui parlent de tout sauf d'eux, et d'autres encore qui parlent beaucoup d'eux et de peu d'autre chose (comme moi).

Pp a embarqué mon e-cig hier, du coup je dois taxer de vraies cigarettes et je n'aime pas ça. Il sait pourtant que je n'ai que ça pour fumer, c'est franchement égoïste de sa part. Il m'en a cassé une et embarque la seule autre que j'ai. Il se fout de la gueule du monde. J'en ai bricolé une comme j'ai pu, l'essentiel est que ça fonctionne. Je fume l'e-cig depuis 2013, je n'ai pas jeté grand chose, ce qui fait que je peux en remonter une à partir de morceaux divers de diverses provenances. Ça peut dépanner. CQFD.

Les e-cig sont entièrement démontables, chaque morceau étant payant, ben tiens...

La première e-cig que j'ai eu était un mod énorme, je l'ai cramée en 3 mois, je ne savais pas qu'il fallait changer les résistances régulièrement. J'ai abandonné ce gros symbole phallique pour des modèles plus petits et plus pratiques. Je les utilise encore. Il ont une durée de vie limitée, c'est le seul reproche que je leur ferais. Mais ils ne sont pas chers, par rapport à d'autres mod (désolé pour ce langage de vapoteur, mais ça se dit comme ça).

J'en ai deux fonctionnels, mais il faut que je leur achète des résistances. Satanées résistances. Sans elles, point de vape. Ca me revient à environ 100 € par mois, alors que le tabac me coûtait 250 à 300 € par mois, bonne économie. Et encore, avant l'application de la loi du 01/01/2017 qui interdisait la nicotine sauf achat à part (encore une histoire de sous), j'ai acheté 2 litres de liquide nicotinés, il m'en reste un litre, donc un litre dure environ un an. Grosse économie. Maintenant, les fabricants ne font plus que des flacons de 10ml. Et là ça revient nettement plus cher. Ce merchandising m’écœure. Les lobby de fabricant de tabac sont la cause de tout ce bordel ainsi que les buralistes. Toujours pour le nerf de la guerre.

Mes deux portables ont décidé de me laisser en plan le même jour. Je suis bon pour un aller chez Bouygues demain, après le CSAPA. Je suis près à débourser quelque argent pour repartir avec 2 portables fonctionnels. Sauf s'il faut débourser les 126 € qu'ils me réclament pour la box, argent dont je ne dispose pas.

Je suis à sec depuis le début du mois, là j'ai pu retirer 80€, que je vais essayer de faire durer. Dur dur, je flippe, comme disait un acolyte de Collaro dans les années 80.

J'espère que la tablette 3g de Tah fonctionne suffisamment bien pour qu'elle puisse blogguer en toute quiétude. C'est ça le truc qui me manque : une tablette. Mais ça n'a pas de caractère d'urgence , entre TV et PC, j'ai déjà de quoi m'occuper. Une tablette, ce serait du luxe. Vu ce que les impôts me prennent en ce moment, plus la curatelle, il y a de quoi péter un câble. Sans parler des 20 jours d'isolement que je dois me taper je ne sais pas quand. Ils pourront dire ce qu'ils veulent, mes chattes passent avant leurs tests à la con.

Elles m'ont fait plus de bien que n'importe quel psy que j'ai vu au cours de ma vie, et j'en ai vu un paquet. Ça vaut un cachet.

Je suis passé chez Bouygues, ils m'ont changé une carte SIM, mais n'ont rien pu faire pour l'autre. Coup de dé du destin, je me suis souvenu du code PUK à utiliser et j'ai remis en état mon portable. Je suis fier de moi, pour une fois. J'ai fait mieux que des professionnels.

J'ai voulu prendre en photo mes chattes pour vous les montrer, mais elles apparaissent en noir et blanc (vidéo inverse), j’essaierais plus tard avec mon autre portable (qui est en charge pour l'instant). J'ai envie de mettre des images pour égayer un peu mes posts. Parce que les gros blocs de texte sans rien d'autre que du texte, c'est un peu lassant. Donc je vais faire un effort pour décorer mon blog. Même si Padre Noël est passé depuis un bon moment.

J'ai eu la bonne nouvelle du départ de Pp, qui va emménager chez sa sœur. Ce sera beaucoup plus facile de virer Jf dans ces conditions. Ce sera pour le 20/02/18 approximativement.. Quand il n'y aura plus de neige.C'est la fin pour les squatteurs.Je vais me relancer dans les actions administratives. Le pied pour moi. Déjà, retrouver la quiétude de la solitude est un soulagement indescriptible. Je vais enfin pouvoir faire ce que je veux quand je le veux.

J'espère que le personnel du CSAPA va me lâcher la grappe. Parce que là, ils me disent que je vais de moins en moins bien, que je fais un suicide lent, que des joyeusetés de cet acabit. Moi j'ai le sentiment que je vais bien, je ne déprime pas, aucune idée suicidaire, lent ou rapide, et que mes soucis, mes squatteurs, s'en vont bientôt. Ce sera un soulagement en soi. Quand aux produits, je me maintiens, il y a des hauts et des bas, mais pas de descente aux enfers.

Je vais pouvoir contre-attaquer et défendre ma cause. Je vais commencer par une mise au point avec mon bailleur. Je n'ai aucune dette vis à vis d'eux, plus de trouble du voisinage, je vais avoir des arguments pour me défendre. Il faut savoir que 9 fois sur 10, le jugement est en faveur du bailleur et mène à une exclusion. Les statistiques sont contre moi.

Mais je ne me laisserais pas faire passivement. Déjà, il faut que je vois ce qu'en dira mon avocat. Important ça. Déjà, il me faut un avocat. Il me semble avoir pris un RV mais je ne sais plus quand. Entre mes confusions et mes problèmes de mémoire, c'est une chute libre. C'est les infirmières du CSAPA qui seraient heureuse de lire ça, dans le sens « je vous l'avais bien dit ». Mais en fait, il n'y a pas de changement depuis des mois. Que dis-je, des années. C'est le cadeau empoisonné de trente ans d'alcoolisation, sans parler du reste.Les dix dernières années ont été particulièrement destructrices. Je n'ai récupéré que très partiellement de mes années de dépendance.

En situation de stress, je me remets à trembler, à manifester tous les symptômes d'un sevrage d'alcool. Très désagréable.

Cet AM, j'ai vu l'expert psychiatre qui m'a prolongé d'un an mon CLD (Congé Longue Durée), très aimable, elle m'a dit qu'elle m'avait déjà vu, mais je n'en ai aucun souvenir. Je soupçonne un ou plusieurs médicaments de jouer un rôle dans mes problèmes de confusions et de trous de mémoire. Je n'ai pas toujours été comme ça.et ça ne va pas en s'améliorant. Je ne parle pas d'excès de médoc, mais d’un traitement normal, à dose posologique.