Ca va mieux que depuis ces derniers jours ou j’ai fait du grand n’importe quoi. Je suis vraiment navré d’avoir fait disparaître le com de Fleurdatlas. Je crois que c’est la première fois que ça m’arrive depuis que je suis sur Karmaos, depuis u-blog, soit 2003. Faites péter le Champomy.

N est en chien, moi aussi,je vais devoir passer la journée sans metha (suite à une erreur de ma part sur mon traitement). Mea culpa. En général avec N on s’entredépanne mais là c ‘est la dèche générale. J’ai même trempé un orteil métaphorique exploratoire dans la grande marre saumâtre des dealers de rue, pour l’en retirer précipitamment. En trente ans rien n’a changé, sauf les prix et la parano qui ont tout deux grandi.

J’ai accumulé connerie sur connerie depuis une semaine environ, Celle-ci en était une de plus.

Enfin, ça va mieux, je n’ai plus l’impression d’être un zombi. Je retrouve mes esprits. Pour autant que j’en ai eu un jour…

Plus sérieusement , mon médecin du CSAPA m’a proposé de voir une auxiliaire de vie, je ne vois pas bien en quoi je serais contre, ni en quoi son boulot consiste. Ce n’est pas une aide ménagère. Mais qu’est ce donc alors ? Je l’ignore. Il faudrait que je regarde sur le net. Bon, ça semble très bien, mais c’est quoi les tarifs ?

Il y a six mois de théorie puis 3 ans avec des personnes âgée, et enfin vous êtes une vraie auxiliaire de vie. Ca intéressera peut-être N. Sait-on jamais.

Je m’y mettais bien moi-même, il faut que j’étudie ça de plus près.

Surtout que j’ai dépassé la barrière des 50 piges, pour faire de l’argent, c’est pile le moment. Si je veux dépasser les 1000 euros/mois une fois retraité, je dois faire quelque chose pour les dix ans qui viennent.Avec les conneries que j’ai fait, je risque la tôle, je vais essayer de désamorcer la bombe avant qu’elle n’explose, Pour être plus précis, ça mettait en jeu un médecin et des ordo, je me suis fait griller. Je suis allé voir le voir le médecin et je n’en menais pas large dans la salle d’attente. Il m’a dit qu’il ne déposerait pas plainte contre moi, soulagement. On a discuté un peu et je suis rentré chez moi le cœur un peu plus léger.

J’ai été plutôt actif hier matin, CSAPA, passage chez N, redresser mes lunettes, médecin, je n’ai pas arrêté.

Aujourd’hui devrait être plus calme. J’attends que JF me paye ce qu’il me doit pour lui dire (pour la pénultième fois) de partir. Je lui parle, ça glisse sur lui comme du beurre sur une poêle brûlante. Il fait de la résistance passive. Pas la peine de parler, il dit « oui, oui »et n’en fait qu’a sa tête. Il ne comprend que la violence. il ne comprend que la violence, et moi la violence je n’aime pas ça du tout . J’ai peur de moi et de ce que je pourrais faire. Ca remonte à l’enfance. Je me battais tout le temps, avec parfois de sérieux dégâts, et surtout à mon petit frère. J’ai beaucoup de mal à parler de ça. Traumatisme.

Mon père tient absolument à se rendre au jugement le 21/12, vu que notre présence n’est pas obligatoire ça ne me tente pas du tout mais bon, je vais suivre le grand ancien. J’ai l’impression de n’avoir pas grand choix en la matière.

Dans la série « inutile mais indispensable », un de plus.