Accueil

smiley : regular_smile joyeusetés et autre

 Quand j’aurais un clavier potable (oui, mais quand justement?), j’essaierais de me lancer dans un roman. Ça me travaille depuis un moment, j’ai des idées, mais tout ça n’est pas nouveau. C’est du « yakafokon ».

Outre cette tentation, j’ai fait une liste de ce qui me tente sur le net, j’arrive à 900€ de matos, et encore, en me limitant ! Au final, la montagne risque d‘accoucher d‘une souris. Je rêvasse en fantasmant (platoniquement) sur les diverses machines et autres gadgets électroniques qu’on trouve sur les centrales d‘achat. Bof, tout ça ne porte pas vraiment à conséquence. Personne n’en souffre, sauf moi peut-être, de frustration…

Il y a de fortes chances pour qu’en fin de compte la curatelle me court-circuite. Ca fait 9 mois que le juge m’a placé en curatelle et il ne se passe toujours rien. Il y a de quoi hurler de frustration. Encore de la frustration ? Je devrais peut-être me méfier… Il n’y a qu’un pas de la frustration à la somatisation. Parait-il. Entre l’arrêt de l’alcool et le passage de la cigarette à l’E-cig, j’ai du gagner quelques points dans la chasse au crabe. Autant que les fabricants (de cigarettes et d‘alcool) n’auront pas. Quoiqu’il y ai des malheureux n’ayant jamais bu ni fumé qui y ont droit, le monde est vraiment trop injuste dirait Calimero.

Je crains la réaction de la curatelle car je dois toucher un rappel conséquent de ma mutuelle (pour combler mes demi-salaires pendant 6 mois). Ce qui ferait dans les 3000-4000€, de quoi rendre réels quelques rêveries. Mais si la curatelle intervient, j’aurais 0 €. Y a pas photo, je resterais discret sur le sujet.

Dans mes songes acheteurs, ma fièvre acheteuse, je me vois bien donnant 2000 € à la curatelle et me faire du bien avec le reste. Pas d’interprétation oiseuse… Ce serait équitable (de mon point de vue de rêveur). Je leur donnerais 2000 € car ils doivent payer des douloureuses pour moi.

Si les dieux sont de mon coté, ça le fera sans esclandre. dans le cas contraire, je serais le premier sur place pour en prendre plein la tête. Le prix des rêves… Je dois avouer que jusqu’à présent les dieux m’ont fidèlement aidé.

Ce sera pour leur 9 mois d‘inactivité (me prendre ma CB n’est pas considérée comme une activité), qui vaut ma réaction, ou justification, comme vous voudrez...

Et puis mierda, c’est mon argent, la maison tutellaire a brillé par son absence. Je n’ai toujours pas de mandataire. Je gagne 700 € qui partent presque entièrement dans le loyer. C’est la misère. Passons.

En plus, Pp se pointe hier, prend la moitié du café lyophilisé qui me restait et des pâtes, ça m’a tellement surpris (négativement) que je n’ai rien su dire sur le moment. Cet enfoiré fait ses courses chez moi, même en sachant à quel point je galère pour la bouffe. Il ne le fera pas deux fois. Je suis parfois lent à la détente, mais une fois lancé on ne m’arrête plus. Plus facile à dire qu’à faire…

Je pense que je vais lui poser un ultimatum, 3 jours pour déménager ses affaires, et après je les mets sur le palier. Et je serais encore trop gentil. Là, il commence à lorgner sur ma cave, il va (encore) falloir que je lui mette les points sur les « i ». Ca rentre par une oreille pour sortir par l’autre aussitôt. On dirait ma curatelle.

J’ai parlé de ce projet d’ultimatum de 3 jour à mon infirmière, elle me conseille plutôt de mettre toutes ses affaires dans l’entrée pour le mettre au pied du mur. Mouais, sais pas, sais plus. Je crois qu’au final, c’est repousser pour mieux sauter, dans les deux cas. Féchier.

Il est bientôt 4h00 du mat, Pp m’a réveillé en rentrant vers 1h00, je n’ai pas pu me rendormir.

Je surfe depuis son retour. J’ai essayé de lui parler, des médicaments qui ont disparu, de la nécessité qu’il trouve un endroit pour ses affaires, qu’il bouge d‘ici. Comme je le disais plus haut, ça entre pas une oreille et ça sort par l’autre. Il est dans le déni complet, son discours (est-ce qu’il essaie de m’endormir avec ces conneries?) est que tout va bien, tout va s’arranger, c’est les bisounours et les teletubbies. N’importe quoi. Je crois que je vais le mettre au pied du mur et mettre ses affaires sur le pallier. Les personnes dans le déni me font vraiment chier. Même si c’est involontaire, c’est se mentir à soi-même. Et donc aux autres. Aucune autocritique.

Je viens d’avoir une altercation avec un voisin, qui n’arrête pas de dire qu’il est gentil, pour proférer les menaces 5 secondes plus tard. C’est du grand nawak.

Ce matin pp m’a niqué un verre (explosé dans un mouvement d’humeur) et menacé de détruire le pc et la TV.

Un verre parce que ce que ce que je lui disais ne lui plaisait pas, toujours pareil, qu’il bouge de chez moi, ce qu’il n’entend pas (sauf ce matin).

Vu la direction que ca prend vers la violence, je pense aller au commissariat porter plainte pour harcèlement, mais ca ne règle pas la question des fringues. Je crois que son bordel finira sur le pallier. Encore de la violence en perspective…

j’écris au claver virtuel, et c’est très chiant.

dimanche 16 septembre à 20h49 par klodd dans Autographie | # | 1 commentaire

smiley : regular_smile ne pas boire cette eau

 Vendredi, quelqu’un (je suis sur à 98 % que c’est Pp) m’a volé tout mes médicaments, metha comprise. Un autre pote m’a avancé 40mg de metha, de quoi tenir deux jours, mais pour rembourser ça d‘ici jeudi à 25 mg/jours en prenant mon traitement, c’était impossible, donc hier j’ai joué le misérable, la pauvre victime, pour que le médecin me monte à trente mg/jour. Je devrais y arriver de cette façon, j’ai déjà mis de coté 35mg, encore 10mg et ce sera bon. Je n’aime pas jouer la comédie, mais là c’était un cas de force majeure.

J’ai pris Pp en horreur, là je l’attend depuis une heure avec un de ses amis pour déménager ses affaires Il se fout de notre gueule, pour picoler et se cachetonner (avec mes médocs) et nous faire poireauter. Je n’ai que du mal à en dire/écrire, donc j’abrège.

Je n’aime pas médire.

Hier, en cherchant un casque audio, j’ai eu la surprise de trouver un samsung galaxy J3, bon, ce n’est pas le must, tout juste un bas de gamme, mais ça a été une très bonne surprise. A force de tout planquer pour éviter de me faire dévaliser par les voleurs, j’en oublie que je retrouve des mois, voire des années plus tard. Là, c’était des années. Je sais que j’ai deux-trois bouts de chit qui se baladent, quelque part chez moi, quand aux médocs, maintenant je les garde sur moi. Au pire, je serais le seul à blâmer.

Pp commence déjà à se prendre la tête avec son nouveau colocataire, ça promet. Deux egos surdimensionnés, ça va faire des étincelles. J’aimerais assez que ce soir le déménagement de Pp soit bouclé. On a de quoi faire deux aller-retour si on s’y prend bien (=si on part assez tôt, Pp avait seulement 9h00 de retard).

Là il est une heure du mat., ces messieurs avaient envie d‘être servis, résultat je suis le dernier debout et n’ai plus envie de dormir. Pas grave, j’écris. Malgré ma touche « d » défectueuse, a moins d’insister lourdement. L’ami de Pp, que j’appellerais Olo, est un ancien médecin touché par une maladie nosocomiale, le staphylocoque doré. Il tient à peine sur ses jambes et est paralysé d’une main. Il est à la rue, abonné à radie loser. Lourde déchéance. Enfin, il a tout e même un appart qui lui appartient. Je ne sais pas s’il est mytho ou s’il est vraiment ami avec des célébrités, en tous cas il raconte beaucoup d’histoires. Ca occupe.

Il est très gentil et généreux, mais descend en plein vol. Je veux dire par là que son état physique et psychologique ne vont pas en s’améliorant. La nuit, ayant beaucoup de mal à marcher, il urine dans une bouteille, il m’a fusillé 8 bouteilles comme ça, et moi je n’ai plus rien pour boire. En plus, il met ses mégots dans cette mixture, ce qui bouche mon évier. Dégueulasse, d’autant qu’il a une vessie de colibri, mais il gère son handicap comme il peut. Pas très bien, mais au moins il n’est plus dans un fauteuil roulant.

Surtout que dans ma résidence, rien n’est fait pour les handicapés. Pour monter un 5° étage, c’est une torture pour lui.

Ca me fait du bien de ne plus avoir Pp dans les pattes. Je ne réalisais pas a quel point sa présence était contraignante. Mais il a la rancune tenace et je ne tiens pas spécialement à le rencontrer.

J’ai fait un test urinaire de dépistage de stup hier, je ne sais pas quand j’aurais les résultats, je devrais être positif au cannabis et négatif à tout le reste (c’était surtout les benzo qui craignaient).Je n’en ai pas pris depuis vendredi dernier, soit 8 jours, j’espère que ça ira. J’ai eu de bonnes et de mauvaises surprises avec les tests, ce n’est pas fiable à 100 %.Mais comme le personnel médicale se base là-dessus comme si c’était la parole divine, il n’y a pas de contestation possible si c’est positif.

Il m’est arrivé d’être négatif juste après avoir fumé un joint, et positif après 6 jours d‘abstinence aux benzos. Théoriquement, ça passe en 24h00, mais ça c’est quand on prend un cachet, quand on prend trois plaquettes, ce n’est plus la même histoire.

Sur le galaxy j3, il y avait une carte micro SD de 64go, mais illisible et impossible à reformater. J’ai décidé de faire un formatage de bas niveau, je verrais bien ce que ça donne. C’est très lent, mais j’ai du temps. Bon, il semblerait que ce soit irrattrapable, tant pis, dommage.

dimanche 09 septembre à 17h17 par klodd | # | 2 commentaires

smiley : regular_smile C par où la plage ?

 J'ai dégoté un vieux clavier pourri qui ne fait pas les « d » à moins d'user de violence. Ce que je fais sans soucis ni honte. Ni protestation.

Plus que 3 jours avant que mon salaire ne tombe, en espérant que ce soit sur mon ancien compte, je vais allumer un cierge dans ce but. Ou pas.

Si ce n'est pas le cas, je ne sais vraiment pas comment je vais faire, ne serait-ce que pour manger.

Il va falloir prévoir pour le mois prochain. J'ai beau retourner la chose sous toutes ses coutures, je ne vois pas d'issue positive possible. Quand y a pas, y a pas. C'est tout.

J'avais prévenu Pp depuis plusieurs jours que je ne lui ouvrirais plus ma porte à partir d'hier soir, façon plus prévenante de le mettre à la porte. Ca ne l'a pas empêché de sonner une première fois vers 22h00 puis vers 01h00, je n'ai pas ouvert. Il m'a menacé, ce que je n'ai absolument pas apprécié. D’où les conséquences : éjection direction ailleurs, je ne m'en préoccupe plus. C'est peut-être cruel, mais ils n'en ont rien à foutre, on donne le doigt ils prennent le bras. A de trop rares exceptions près.

Je passe en jugement le 20/09, ça s'approche et je me sens de plus en plus démuni... Bref.

J'ai fini par ouvrir à Pp à 04h00, il avait des affaires à récupérer et toutes mes lumières étaient allumées. Il m'a encore menacé, je suis resté très calme et lui ai dis que me menacer chez moi n'était pas correct, ce qu'il a admis et s'est calmé lui aussi du coup. Mais il va devoir partir de chez moi si l'alcool le rend agressif et ingérable. Ce qui est le cas, comme souvent à partir d'un certain âge d'alcoolisation.

Je l'ai dit et fait pour d'autres, mais ils se sont passé le mot (il y a un gogo qui héberge pour rien...), j'en ai désamorcé 2 comme ça, et c'est comme une maladie vénérienne, qui revient quoi qu'on fasse. C'est toujours les mêmes d'ailleurs, j'ai pu virer Jf et Nova, reste Pp, c'est en cours, il faut que je vire ses affaires qui sont prétexte à revenir.

Je suis bien content d'en être sorti, de cette sacré bouteille, même si ce n'est jamais gagné, en tout cas j'ai morflé avant d'y arriver, et ça a pris du temps. Je sais que certains ont dit que je n'y arriverais jamais, mais mon obstination a fini par triompher, tant mieux. C'est avec un certain plaisir que j'envoie un mel annuel (notamment à ma fratrie) pour dire que ça fait 1 an de plus. On prend son plaisir comme on peut...

J'ai entendu le même genre de saloperie au sujet de Paco, qui s'en est à peu près sorti, avec encore plus de rechutes que moi, ce qui n'est pas peu dire. On ne réagit pas de la même manière, et moi j'avais l'alcool relativement soft, alors que Paco devenait violent, ce qui lui a valu bien des désagréments.

Je suis debout depuis 01h30 et j’ai pris ma metha vers 03h00, avec l’espoir (vain) de me recoucher et me rendormir un peu. Ce qui signifie que je serais en manque au milieu de la nuit prochaine et ne dormirais probablement pas des masses. En plus, j’ai fait un café façon taulard (on met le café à infuser directement ans la casserole, moi j’ai mis un filtre, c’était mon second essai, raté) que j’ai par mégarde dosé très fort, ce qui n’arrangera rien. Enfin, d‘ici ce soir l’effet devrait passer.

Bon dimanche à vous !

 

dimanche 26 août à 13h16 par klodd dans Autographie | # | 3 commentaires

smiley : regular_smile crash

 Mon clavier a rendu l âme et je n ai pas la patience pour utiliser le clavier virtuel, si j’ai des sous en fin de moi j’en rachèterais un, sinon je ne sais pas,,,

je suis sans nouvelles de tous les pseudos dont je parle habituellement et profite de ma liberté et du calme pour m’occuper de moi,

Je donnerais plus de nouvelles quand j’aurais récupéré un clavier potable, Si mon pc ne me lâche pas avant,,,

 

samedi 25 août à 13h23 par klodd dans Autographie | # | 4 commentaires

smiley : regular_smile Du sang et des larmes...

 Je n’avais pas fini mon dernier post que j’ai commencé celui-ci, tant pis, ce n’est pas un roman à épisodes (quoique parfois, je me le demande…).

Ce soir fut un des plus mauvais épisodes, en tous cas le plus sanglant. Sans réel motif, Pp a frappé Jf à l’arcade sourcilière, qui a explosé (l'arcade, pas JF). Le sang s’est mis a couler comme d’un petit débit d’un robinet, sans s’arrêter. J’ai essayé de lui faire maintenir un pansement en lui disant de faire pression, mais cet imbécile s’obstinait à faire des tapotis tandis que le lavabo s’emplissait de sang. J’ai assez vite compris que je ne m’en sortirais pas tout seul et j’ai appelé les urgences. Les pompiers sont venus assez vite (5 à 10 mn) et ont pris la situation en main avec leur professionnalisme habituel. Une fois tout ce petit monde parti ( Pp est parti avant l’arrivée des pompiers, courage fuyons...), je suis resté comme un con à contempler l’ampleur des dégâts. Puis je me suis mis à éponger le sang, j’ai lu sur le net que la farine pouvait servir à absorber le sang, je n’avais pas d’argent pour autre chose, donc j’ai saupoudré de farine la plus grosse marre de sang et je verrais demain si mon aspirateur en vient à bout. Ca c’était pour le tapis, pour le lino c’était beaucoup plus simple, il suffisait d’agir avec célérité.

Juste après ça, j’avais besoin de parler à quelqu’un, j’ai eu la mauvaise idée de phoner à Nova (mais qu’est ce qui m’a pris ? ) qui m’a sorti quelques âneries sans nom, j’ai assez vite raccroché et appelé Nath, qui elle a su trouver les mots pour me faire relever la tête. J’aurais du commencer par elle.

Je ne sais pas si Nova aura un jour des enfants mais niveau amour et éducation je crains le pire pour sa progéniture…

Il devrait y avoir un permis d'aimer comme il y a un permis de conduire. On meurt d'amour et on détruit des familles aussi sûrement que percuté par un 38 tonnes. Les gens font n’importe quoi, j'en sais quelque chose, étant un grand n'importequoiste. J'imagine d'ici les hauts cris des gens, et mes droits fondamentaux (de faire n'importe quoi). Qu’in ne vienne pas me dire que l’éducation sexuelle apprend quoi que ce soit sur le désir, le plaisir etc. C’est juste de la biologie.

Parler d'amour, c'est pour les poètes, pas pour les légistes. Pourtant, ce sont ces derniers qui décident.

On est mal barré, c'est moi que j'vous'ledis.

Bref, passons à plus glauque encore. Si, si, c'est possible.

Papou rentre comme a son habitude à 3h00 du mat., me réveillant au passage. Il me demande de le connecter au net, moi, naïf, croyant qu'il veut écouter de la musique, je le connecte, puis je le vois se dessaper entièrement, mettre un film de cul et commencer à se masturber sans honte ni gêne, juste devant moi. J'étais scotché de surprise. A un moment, l'image s'est accélérée, et l'hilarité m'a gagné, j'ai commencé à me marrer, ce qui a coupé ses effets a Pp. Je crois que c'était encore la meilleure chose à faire. A part une bonne calotte sur le crâne. Suivie d'une douche glacée.

Pp, le même qui a fait une remarque très désobligeante à un monsieur qui a exposé son pénis a la vue de tous sans le faire exprès, parce que son jogging était trop lâche. Il s'est branlé devant moi comme s'il dégustait son thé. Avec moins de classe tout de même.

Ce matin, il m’a fait une scène a cause de son linge, que j’avais sorti de la machine et mis en vrac sur son lit. Monsieur a besoin d’une bonniche ? Il rêve s’il s’imagine que je suis candidat. Je lui ai déjà dit de partir, ce soir je ne lui ouvre plus la porte, et si il veut jouer au con, j’appelle les flics. Rien a foutre si il veut se venger, les gens ont peur de lui, moi je sais de quoi je suis capable quand je m’énerve et il ne me fait pas peur. Ou plutôt si, il me fait peur, mais je ne me laisserais pas intimider.

mercredi 22 août à 14h55 par klodd dans Autographie | # | 1 commentaire
Précédent : electrochiot
 
Hébergé par karmaos.com